Alice Cordier frappée au visage par Baptiste Marchais

Aux dernières nouvelles, Alice Cordier, fondatrice du collectif conservateur féministe Némésis, a été frappée au visage par le youtubeur conservateur Baptiste Marchais. Dans une vidéo d'une vantardise choquante, Baptiste Marchais a reconnu les faits. D'après des membres des Nems, Baptiste Marchais aurait giflé Alice Cordier parce que celle-ci lui aurait reproché 1) de s'être comporté avec des femmes du collectif comme s'il s'agissait d'un vivier à chair fraîche 2) d'avoir tenté de flinguer la carrière militante d'Alice Cordier par divers moyens pour se venger des reproches au sujet du point 1, comme par exemple du chantage auprès des potentiels sponsors d'Alice Cordier

https://twitter.com/_Oct14th/status/1467358335292817411?t=F-Wtkb7CPiPe7jGg5IrKxA&s=09


image

Je suis contente qu'Alice Cordier témoigne de cette agression à visage découvert. Les hommes violents jouissent depuis trop longtemps d'une totale impunité chez les conservateurs, impunité qui commence par le silence imposé.

Mais c'est une goutte d'eau par rapport à l'océan de violences misogynes dans le camp conservateur, en ce moment uni derrière Eric Zemmour, le candidat qui explique dans un de ses livres que les agressions sexuelles sont une charmante tradition gauloise menacée par les méchontes féminiss hystériques.

Je me demande si cette agression (et les réactions déplorables des conservateurs à cette agression) va pousser Alice Cordier à évoluer. Le collectif Némésis fait une publicité abondante à Julien Rochedy, youtubeur viriliste conservateur qui s'est réjoui du viol et du meurtre d'une jeune femme en Suède. La communauté de Rochedy a posté plein de montages pseudo-humoristiques atroces où on voyait le corps disloqué de la victime. Rochedy n'a pas rappelé à l'ordre sa communauté et a maintenu ses positions. Là, il a réagi à l'agression d'Alice Cordier en disant que c'était un "drama" et qu'il ne fallait pas en parler, sous peine de "faire plaisir à nos ennemis". Le message est clair : si Alice Cordier et le collectif Némésis continuent à s'exprimer sur les violences misogynes qu'elles subissent, elles seront considérées comme des traîtresses.

Rochedy et plus généralement tous les hommes conservateurs qui ont prétendu soutenir les Nems ont joué la carte de la galanterie, de la chevalerie, du deal patriarcal "vous vous soumettez et en échange nous les hommes on vous protège".

Le deal patriarcal est une A.R.N.A.Q.U.E.

Les réactions puantes des Rochedy et consorts à l'agression de Cordier le montrent bien. Ces hommes parlent de chevalerie pour obtenir la soumission des femmes et leur silence concernant leurs agissements. Puis quand une femme de leur camp est frappée par un homme pour avoir osé defendre ses camarades féminines face à un gros porc, les chevaliers éco plus intiment à la victime l'ordre de se taire.

Espérons qu'à l'avenir les témoignages de femmes conservatrices se multiplieront.

13 J'aime

Quelle bande de gros porcs. Il n'y en a pas un pour rattraper l'autre. En gros ils "soutiennent" les nems tant qu'elles restent dans leur rôle de caution féminine aux délires gynophobes du camp conservateur. Dès qu'elles cessent d'être des serpillières, dès qu'elles montrent une once de dignité face aux porcs conservateurs, la punition tombe. Des coups et pas de franc soutien.

12 J'aime

Quand on croit qu'ils ont touché le fond, leurs virilistes creusent encore...

9 J'aime

(des coups, pas de franc soutien, et si elles parlent trop des violences, elles sont considérées comme des traîtresses au Camp Nafional, donc des ennemies à abattre)

8 J'aime

Oui, j'espère aussi qu'il y aura de plus en plus de témoignages de femmes conservatrices à ce sujet. C'est toujours une avancée quand la parole se libère à ce sujet, c'est-à-dire quand des femmes s'organisent pour rendre possible cette prise de parole.

Le féminisme conservateur (qu'il s'agisse du féminisme conservateur chrétien ou du féminisme musulman) est une bonne chose quand il permet de faire progresser le pouvoir des femmes dans des milieux très conservateurs. Il n'est un problème que quand il essaye de convertir les autres féministes (de droite et de gauche) et la société à son idéologie rétrograde.

14 J'aime

Le virilisme défendu par Marchais, Papacito, Rochedy et consorts c'est de la merde, Alice Cordier a eu raison de dénoncer ce comportement inqualifiable de Marchais.

7 J'aime

Le conservateur gynophobe Julien Rochedy accuse Alice Cordier de "drama" qui fait le jeu de "l'ennemi".

Si par ennemis il pense tout bas aux féministes, alors oui, les #metoo chez les néo-patriotes font le jeu du féminisme. Je me réjouis effectivement qu'Alice Cordier ait dénoncé ce déchaînement de violence pathétique.

7 J'aime

Julien Rochedy, le chevalier vite fait.

3 J'aime

J'entends un bruit visqueux de fond de poubelle. C'est vivant !

Ce mec, c'est Thomas Joly, un intervenant de chez Démocratie Participative, le fameux site nazi qui appelle à la "charia blanche" et à la violence contre les femmes et se réjouit à chaque fois qu'une femme occidentale est tuée.

Sacré soutien odorant à Baptiste Marchais ! Merdes qui se ressemblent, merdes qui s'assemblent.

Update : le témoignage vidéo d'Alice Cordier : ALICE RACONTE SON AGRESSION VIOLENTE PAR BAPTISTE MARCHAIS - YouTube

4 J'aime

:crazy_face: :crazy_face: :crazy_face:
Et je tombe là dessus aujourd'hui. Un bon résumé de la ligne antiféministe de l'asile conservateur. Comme si les crachats des uns effaçaient les gifles des autres. Bon courage aux féministes conservatrices, qui se considèrent du même camps que ces messieurs.

image

11 J'aime

Dans l'asile, tout le monde soutient Baptiste évidemment. Personne ne veut entendre la version d'Alice ("c'est une femme vous comprenez, elles ont l'habitude des fausses accusations de viols et de violences").
Par contre Baptiste, le type qui est sous substances pour raisons récréative et professionnel depuis 10 ans, il est honnête évidemment.

C'est complètement fou. J'oublie toujours à quel point ce milieu est misogyne. Tu baisses la garde et hop ! grosse piqûre de rappel.

5 J'aime

Il y a une grande majorité de soutiens à la gifle, beaucoup accusent Baptiste Marchais de s'être rétracté et de ne pas assez assumer et revendiquer sa gifle. Pourtant il n'en avait rien à foutre dans sa vidéo d'hypocrite.

Voilà ce que les faf en pensent sur Telegram :

2 J'aime

Sans surprise, les soutiens de ce Marchais sont les mêmes que ceux de Marvel Fitness.
J'ai simplement eu besoin de lire les réponses à sa vidéo postée sur Geetr pour m'en convaincre : la même rhétorique de l'excuse, la même propension à minimiser l 'acte, à le justifier en sous-entendant que la victime l'a mis à bout. Leurs "je ne cautionne pas le fait de gifler une femme mais/toutefois/cependant/néanmoins, elle a du vraiment te harceler pour que tu en arrives là" m'amènent à établir les mêmes constats que l'an dernier. Ils ont le même usage de la transformation magique de la conséquence en cause : Aline Dessine a provoqué l'ire de Marvel Fitness en réalisant une fausse dickpic, tant pis si l'histoire dit que c'était une action désespérée de la jeune femme pour mettre fin à des mois de harcèlement. Alice Cordier a , selon eux, provoqué et réussi à mettre ce pathétique Marchais hors de lui, tant pis si la dite explication qu'elle a voulu avoir avec lui avait également pour but de mettre fin à des mois de harcèlement.

Je ne parle évidemment même pas des "ce n'est pas bon pour notre image" et de ceux qui souscrivent avec enthousiasme à la gifle qu'elle a reçue, y voyant une merveilleuse réminiscence du patriarcat dont ils rêvent tant.

La prise de parole d'Alice Cordier a, en l'espace de deux jours, montré au plus grand nombre le soutien conditionnel des conservateurs à la cause des féministes conservatrices : elles sont de vraies et utiles féministes quand elles orientent leur militantisme vers les méfaits de l'immigration tout en s'en prenant aux personnalités les plus allumées du camp gauchiste. Elles redeviennent des féministes hystériques, bonnes à être corrigées quand elles appliquent un tant soit peu les principes de base du féminisme. Un doux miasme du "c'est nous qui défendons le plus la cause des femmes" que nous entendons jusqu'à la lie en ce moment.

8 J'aime

Ce qui est effrayant dans ces nouveaux conservateurs, c'est que l'affaire sous-jacente est une histoire de félonie sexuelle et un comportement moralement indigne : tromper sa fiancée sur une longue période jusqu'à quelques mois du mariage en harcelant un grand nombre de femmes, dont des militantes du collectif d'Alice Cordier.

Du coup, ça rompt complètement le contrat patriarcal qui liait les hommes conservateurs et les femmes conservatrices. Ce n'est pas le féminisme conservateur qu'ils piétinent seulement, c'est toutes les femmes conservatrices, à part quelques femmes psychopathes gynophobes.

10 J'aime

J'admets être agréablement surprise qu'elle assume de s'opposer à son agresseur conservateur quand ce milieu compose la majorité de ces soutiens. Ceci prouve au passage un part de sincérité, au départ du collectif, nous aurions pu légitimement penser qu'il s'agissait uniquement de caution féminine conservatrice sans féminisme sincère, l'avenir du collectif Némésis nous dira jusqu'à qu'elle point se pose leur vision cohérente du féminisme quand la misogyne apparais chez les hommes de leurs camps. Le li plus loin sur Internet qu'elle aurait déposé plainte, espérons qu'elle obtienne justice.

5 J'aime

Courageux de la part d'Alice d'avoir témoigné, mais ne nous emballons pas trop non plus. Elles sont quand même bien parties pour rester empêtrées dans leurs contradictions, un peu comme le sont les hijabettes girl power. Faut les soutenir quand elles brisent l'omerta mais ne pas espérer de remise en question idéologique chez ces femmes qui ont quand même un sacré syndrome de Stokholm.

7 J'aime