Ascension, Assomption ... pourquoi tout le monde s'en fout

Hier, c'était jour ferié et j'espère que vous vous êtes bien reposés ou amusés. Comme chaque année, on apprécie ce jour ferié en se fichant bien de sa signification. "Ascension, assomption, le truc, là". Pourquoi est-ce qu'on s'en fout ? Eh bien, parce qu'on s'en est toujours foutu, et qu'on s'en fout encore plus depuis que nous ne sommes plus obligés, sous peine de mort, de nous plier à la charia chrétienne. L'insémination forcée de l'Europe par le christianisme n'a jamais fonctionné, malgré 1500 ans de terreur. Le peuple européen a expulsé la fausse couche chrétienne dès qu'elle l'a pu.

Halloween, Noël et le carnaval sont trois fêtes parmi les plus vivaces en Occident. Leur point commun ? Une origine païenne d’Europe.
Le carême, l’ascension, et l’assomption sont trois fêtes dont tout le monde se fout désormais. Leur point commun ? Une origine orientale judéo-chrétienne.
(...) Toutes les pratiques purement chrétiennes s’effondrent, là où les pratiques européennes anciennes survivent ou revivent. La déculturation chrétienne est telle que de nombreux européens se croient attachés au christianisme en lequel ils ne croient pas, simplement parce qu’ils ont de l’affection pour ces pratiques dont ils ignorent la véritable origine païenne.
Le vitalisme naturel des fêtes ancestrales est taxé de « consumérisme » par les mêmes chrétiens qui ne supportent pas de voir leurs rites de mortification désertés. Les européens aspirent à la vie, au vin, à la bière et aux vraies traditions qui leur remplissent le cœur de joie en famille, là où les conservateurs aimeraient les voir pratiquer la « Sainte Quarantaine » du carême, véritable proto-ramadan. Un certain nombre de chrétiens qui s’assument ou qui s’ignorent tentent de culpabiliser les européens qui consacrent leur argent à des célébrations familiales et qui préfèrent offrir des jouets à leurs enfants plutôt que de les mettre au pain sec et à l’eau.
Avide de domination totale, le christianisme s’était substitué aux religions européennes en interdisant et en plagiant les rites ancestraux pour les vider de leur substance. Ce fut une entreprise à double tranchant : pour faire avaler le christianisme à un peuple attaché à ses traditions, les chrétiens ont dû intégrer des éléments païens parmi les rares qui avaient survécu à leur interdiction.
Au fil des siècles, les européens se sont détachés des choses chrétiennes et sont naturellement retournés aux traditions les plus païennes sans même le savoir."

Manifeste de l'occidentalisme, 12.8 : La religion ancestraliste : vers une spiritualité rationelle européenne

6 J'aime

:rofl: :rofl: :rofl: quand on tente d'imposer une culture par la force, même après 1500 ans, les gens te crachent encore dessus. Si l'Église avait besoin d'autant de soudards et de persécuteurs, c'est parce que même à l'époque les gens n'en avaient rien à foutre. D'où le terme de "paganus", le païen, le réfractaire, le mec qu'on doit menacer de torture pour qu'il se tape une messe en latin dont personne ne bitait un mot, et c'était d'ailleurs le but de la démarche d'humiliation-domination symbolique.

Ascension, c'est peut-être pour parler de l'ascension du Saint-Prépuce jusque dans l'espace autour de Saturne ?

3 J'aime

Concernant la messe en latin, je crois qu'une des raisons qui les a poussés à parler pendant des siècles dans une langue que personne ne connaissait, c'est qu'ils savaient que les gens leur auraient ri au nez s'ils avaient compris leurs salades.

7 J'aime

Le proto ramadan

1 J'aime

Non seulement on s'en fou, mais en plus on ne sait même plus l'intitulé du dit jour férié avant que quelqu'un qui a lu le calendrier ne nous le dise, quand on a pas tout simplement oublié que c'était férié :grinning_face_with_smiling_eyes:
Pour ma part j'ai hâte que l'on supprime ces jours fériés qui n'ont aucun sens et qui paralysent le pays, particulièrement au mois de mai, ça fait chier tout le monde ! "et vas-y que je fais le "pont" alors que je ne comprend pas de quoi il s'agit en réalité :grinning_face_with_smiling_eyes: J'ai hâte d'avoir de vrais jours fériés correspondants à nos differents équinoxes, carnavals, et dates historiques qui ont vraiment compté pour nous les français !

5 J'aime

Evidemment ! LE truc qui les a déchaîné contre le protestantisme, c'est sa lubie de traduire la Bible dans la langue simple. Vaudois, hussites, luthériens, calvinistes : combien de centaines de milliers d'êtres l'ont payé de leur vie ? On me dira : "Tout ça, c'est du passé !" Sauf que quand j'étais en 6e, on m'avait encore reproché de lire la Bible (et de ne pas me contenter des textes lus à la messe). Ma mère, qui était alors "dame cathéchiste", est passé en procès à l'évéché de Versailles. Comme elle défendait la liberté de recherche de son fils, les ecclésiastiques lui ont dit : "Puisque vous n'êtes pas capable de vous faire obéir par votre fils, nous vous enlevons votre classe". Ma mère, en cours année, a dû abandonner ses élèves. C'était si dur, humiliant pour elle qu'elle a dû changer de paroisse et, avec le temps, s'éloigner définitivement de l'Eglise.

3 J'aime

Quelle folie, encore aujourd'hui. Ils cachent bien tout ça, et jouent systématiquement au catholique de Schrödinger : ils agitent les modernistes quand on les accuse d'obscurantisme, et ils se cachent derrière les catholiques intégristes quand on leur demande des comptes sur leur activisme remplaciste. Toujours en assurant que le courant dont ils se revendiquent est le courant majoritaire, et l'autre, un groupuscule négligeable.

2 J'aime

La vache, je n'imaginais pas un tel degré d'obscurantisme. Même leurs propres textes doivent être ignorés...

3 J'aime

En fait, lire la Bible a toujours été dangereux à leurs yeux (et pour cause ! Rien que faire des statues et des tableaux religieux est interdit par le 2e commandement), c'est bien pour cela qu'ils ont empêché sa traduction aussi longtemps qu'ils l'ont pu. C'est même en se réclamant d'une lecture plus scrupuleuse de la Bible que le tchèque Jan Hus puis Luther ont lancé le mouvement protestant. Il y a tellement de contradictions ! Ne serait-ce que de dire que la résurrection a lieu au "Jugement dernier", alors que le Bon Larron se retrouve "aujourd'hui même" à côté de Jésus au Cieux. Et si Jésus est immortel, comment a-t-il pu être mort pendant trois jours ? Enfin, Mirabeau dans son Erotika Biblion, a recensé tout ce qu'il y avait de sexuel dans la Bible : viol, inceste, adultère, masturbation, voyeurisme, homosexualité, chantage sexuel... Les prêtres avaient le mode d'emploi sous la main !

3 J'aime