Ciel, mon blasphème !

Une nouvelle Affaire Mila ? Pas vraiment.

Depuis quelques heures, le jeune Benjamin est victime d'un torrent de haine sur les différents réseaux sociaux (Twitter, Instagram, TikTok) pour avoir blasphémé... le christianisme. Oui, vous aviez bien lu, ce n'est pas la secte au croissant qui est cette fois en cause, mais bien celle à la croix.

Dans une vidéo postée sur TikTok et sur Instagram, qui a ensuite tourné sur Twitter, Benjamin et son ami danse dans une église sur de la musique « boom-boom », vêtu d'un croc-top. C'est tout. Une simple danse de quelques secondes. Rien n'a été dégradé, aucune parole blasphématoiiiire n'a été prononcée dans la maison de Dieu. Il a par ailleurs ajouté que la prochaine fois, ça serait dans une mosquée.

Mais il n'en fallait pas plus pour les tarés crucifères pour se mettre à harceler en masse le jeune homme, qui doit maintenant faire face à des tonnes de menaces de mort et d'agressions, de chantage de punitions divines (mdr) et d'insultes. Le garçon étant gay, la colère des fidèles n'en est que décuplée.

A noter que le vocabulaire employé par les croisés numériques n'est guère différent de celui de leurs comparses musulmans. Il ne manque que les "wallah", et encore, j'en ai vu en commentaires.

Notons aussi le courage de Benjamin, qui a refusé catégoriquement de s'excuser et qui a décidé de porter plainte.

Le plus choquant dans cette histoire, c'est l'absence totale de soutien du camp laïc, qui au mieux fait comme si rien ne s'était passé, au pire cautionne carrément la désapprobation des inquisiteurs numériques, comme Mila, qui s'est complètement désolidarisée de lui. « Il n'y a aucune comparaison possible entre lui et moi », dit-elle dans une vidéo postée sur son compte Twitter.

Pas de livre préfacé par Zineb el Rhazoui pour lui, pas d'indignation de Raphaël Enthoven à la télévision, pas de vidéo de soutien de Tatiana Ventôse.

Bref, personnellement, je soutiens à 100% Benjamin face à la vague de haine abrahamique à laquelle il fait face.

Mort à dieu.

P.S. navré de ne pas pouvoir illustrer davantage, notamment avec des captures d'écran des messages abominables que je lis depuis des heures, mais comme c'est mon premier sujet, je ne peux inclure qu'un seul média.

8 J'aime

Très bon résumé, avec une réponse choquante et très prévisible de Mila. Il a fait ce qu'il faut faire en portant plainte : pour cette affaire, il est facile de prévoir qu'il n'y aura pas de protection policière, pas d'empathie, pas de récupération institutionnelle possible, pas de tribune dans des médias centristes. J'en ai vu passer plusieurs comme ça avant, et c'est le gros flou artistique de la presse autour du harcèlement et des menaces de mort par les chrétiens. Il y a des vidéos de chrétiens qui tabassent à plusieurs un jeune accusé de blasphème.

Les mêmes musulmans qui se plaignent du deux poids mesure ne font rien pour dénoncer les agissements de leurs confrères chrétiens.

6 J'aime

Le cirque yahviste recommence ??? C'est reparti pour des signalements sur Twitter en sachant pertinemment que ce sera en pure perte. Le mal est fait : le harcèlement est déjà bien entamé.

J'ai l'impression que les années 2000 sont loin, pendant lesquelles ce genre d'actions n'engendraient pas de telles répercussions sur la vie des gens. Etais-je dans le déni ? Maintenant, tout le monde semble être pris d'une défense dévote pour les religions du désert, y compris de très jeunes personnes qui s'autoproclament athées mais agissent comme des prélats. L'adresse de sa famille vient d'être divulguée, les messages qui parlent de "traque" pullulent, les gens s'en réjouissent....et Mila qui enfonce le clou, en tentant de sauver sa peau sur le dos de ce garçon...

6 J'aime

image

Comme je l'ai écrit sur mon compte Telegram :

Les religions ethnocides que sont le christianisme aussi bien que l'islam ne peuvent attendre aucun respect de personne quand elles se sont définies tant à travers leurs fondements et qu'à travers leurs actes mille fois répétés comme des hostes humani generis, des ennemies du genre humain.

:point_right:t2: https://twitter.com/SolveigMineo/status/1494624993875013632

6 J'aime

> image

:clown_face: Ça va, Mila au grand cœur déclare qu'elle ne désire pas qu'il soit lynché à mort ni brûlé pour blasphème contre le Christ :pray:t2: merci Mila, ça doit être ça le pardon chrétien.

Bon, par contre les lyncheurs ne seraient pas excommuniés par sa morale, c'est implicite :hugs:

Ca me rappelle l'ex-prof chrétienne Christine Tasin qui était partie en croisade contre Solveig Mineo quand elle a signalé à pharos un nazi qui se réjouissait de la décapitation de son collègue Samuel Paty. Ces fous du christ faussement critiques de l'islam n'ont même pas un gramme d'empathie pour les victimes d'intégristes qui leur ressemblent pourtant par leur profession ou par leur situation, c'est impressionnant.

4 J'aime

Soutien à ce jeune homme face au lobby islamo-chrétien et autre tarés crucifères qui le menacent de mort parce qu'il est allé danser une église

4 J'aime