Dans quelques villes de l'état de New York un proto revenu universel est expérimenté pendant un ans

Il s'agit d'un test d'un an uniquement avec un revenu de 500 euros. Ces villes américaines ici du comté d'Ulster proposent a toute les personnes gagnant moins de 46 900 dollars par an d'être éligible a cette aide sans discriminer un travailleur et un non-travailleur. Dans d'autres villes américaines Chicago, Boston, St. Paul ont vu naître des expérimentations similaires. Il ne s'agit pas encore d'un authentique revenu universel qui n'est même pas financé par l'impôt, mais par des dons privés. Pour autant, toutes ces expérimentations locales démontrent que cette idée fait son chemin. Même si le seuil proposé est dommage et n'en fait de facto pas un véritable revenu universel, le fait de créer une aide non segmentée pour "les chômeurs" "le travailleur pauvre" "les mères célibataires" est un réel progrès et fait avancer l'idée d'un revenu global.

6 J'aime

Bonjour,

Le revenu global est une idée qui cautionne le chômage de masse et l'encourage. C'est une idée qui pousse la société à produire de plus en plus d'oisifs.

Je doute que ce soit aller dans le bon sens.

PS : que signifie l'emoji réaction cacahuète ?

Bonjour,

Le revenu universel ne rend pas oisif, il permet justement de faire autre chose qu'un travail abrutissant, pénible et d'être accroché par nécessité alimentaire.

Ici on est favorable au revenu universel pour une multitude de raisons.

Je t'invite à lire le manifeste de l'occidentalisme.

La cacahuète, je n'ai pas de véritable signification, la signification pour moi ça va de "pfff mais non pas du tout" jusqu à "Alerte au gogol" dans certains cas :wink:

3 J'aime

Je viens de lire, c'est un peu utopiste. Croire que si on retire le travail à la majorité des gens en échange d'un revenu inconditionnel, ils vont se pencher sur les arts, la philosophie, ou la pratique d'un sport intensif, c'est un rêve éveillé.

Ne pas travailler, c'est se sentir inutile, c'est limiter son sens à sa vie et l'ennui mène au pire désespoir. Et une autre idée qui me déplaît dans le revenu universel, c'est admettre qu'une partie grandissante de la population est inapte a travailler et donc par extension "inutile", ce qui est effrayant.

Un travail, même pas très bien rémunéré, même pas très intellectuel, c'est être utile à la collectivité, ça occupe ses journées, ça donne une vie sociale. Et c'est déjà bien.

La prix Nobel d'économie Esther Duflot a expérimenté un revenu de base dans les zones les plus pauvre du monde en Afrique et même avec les Africains pauvre ayant une réputation oisive, il a été constater qu'il n'arrêtait pas de travailler mais conservait cet argent de manière intelligente. Je ne trouve malheureusement plus l'article, mais je chercherais de nouveau, car j'aime publier l'actu du revenue universelle ici.

4 J'aime

C'est tout de même curieux de souligner avec justesse le fait que l'inactivité peut conduire à la dépression et à la dépréciation de soi tout en affirmant qu'avec le revenu universel, les gens cesseront de travailler.

C'est très faux : beaucoup continueront de travailler, ou plus précisément, auront une activité surtout quand cette dernière n'est pas dénuée de sens et abrutissante. Mieux encore, l'obtention d'un revenu universel peut être un excellent moyen d'accepter de faire un travail pénible ou débile car on a le choix de le quitter à tout instant. Il est même plus que probable que de plus en plus de personnes se tournent vers des secteurs primaires ou secondaires. Il n'y a qu'à voir le nombre de travailleurs du tertiaire qui se lancent dans l'artisanat. Seuls les professions, les ambiances de travail, et les supérieurs hiérarchiques vraiment détestables se verront recevoir de chaleureux et sincères au revoir. Le revenu universel n'entérine pas la fin de l'activité, mais les visions de la vie et de l'individu uniquement centrées autour du travail, surtout là où l'IA et les technologies prendront de toutes façons le relais.

Ce n 'est peut être pas votre cas, en effet. Personnellement, j'ai douloureusement sentie le passage aux 26 ans quand les entrées aux musées n'étaient plus gratuites, sauf le 1er dimanches du mois. D'ailleurs, sans parler de consommation de biens culturels, un revenu universel peut permettre une gestion plus sereine de l'argent plutôt que d'avoir pour seul horizon, le serrage de ceinture ou le surendettement.

3 J'aime

Quel blague, ce compte qui vient prétendre qu'il ne sait pas où il se trouve et qui essaye de prouver que les prolétaires européens sont des déchets décadents qui n'auront plus aucune identité s'ils ont du temps libre et n'ont plus une fonction de robot. Sacrés community managers chrétiens embusqués :grinning_face_with_smiling_eyes: c'est quoi ce ton, c'est quoi ce type sorti de nulle part pour rager en premier message et pour insulter notre peuple ? Leur cerveau est en pleine fusion avec leurs engagements contre le pass sanitaire. Ce truc ne sort que des credos de déprimeur sortis de son chapeau, et il croit que ça va passer. Hop, poubelle :put_litter_in_its_place: (j'ai vu l'avatar de troll en dernier :grinning_face_with_smiling_eyes:)

@Claire intéressant cette nouvelle expérimentation ! :ok_hand:t2:

2 J'aime