🇨🇦 Des écoles catholiques détruisent 5000 livres dans des autodafés antiracistes

Publié à l'origine sur : 🇨🇦 Des écoles catholiques détruisent 5000 livres dans des autodafés antiracistes

Une grande épuration littéraire a eu lieu dans les bibliothèques du Conseil scolaire catholique Providence, qui regroupe 30 écoles francophones dans tout le Sud-Ouest de l’Ontario. Près de 5000 livres jeunesse parlant des Autochtones ont été détruits dans un but de réconciliation avec les Premières Nations, a appris Radio-Canada.

Une cérémonie de purification par la flamme s’est tenue en 2019 afin de brûler une trentaine de livres bannis, dans un but éducatif. Les cendres ont servi comme engrais pour planter un arbre et ainsi tourner du négatif en positif.

Une vidéo destinée aux élèves explique la démarche : Nous enterrons les cendres de racisme, de discrimination et de stéréotypes dans l’espoir que nous grandirons dans un pays inclusif où tous pourront vivre en prospérité et en sécurité.

Lire la suite sur ici.radio-canada.ca

1 J'aime

Comment ne pas penser aux autodafés de la dernière croisade chrétienne ?

Dans un discours prononcé en 1928, Hitler affirma la nature chrétienne du national-socialisme : « Nous ne tolérons personne dans nos rangs qui attaque les idées du christianisme ; en fait, notre mouvement est chrétien. »


Autodafé, Opernplatz à Berlin, le 10 mai 1933.

Les chrétiens ont bâti aux nazis une réputation d'antichrétiens, pourtant aucune bible n'a été brûlée lors de ces autodafés, alors même qu'ils s'attaquaient à tous les textes juifs ou soupçonnés de proximité morale avec les juifs.

Aujourd'hui, même chose : des écoles privées catholiques brûlent des livres par antiracisme, et tout de suite ils envoient la piétaille intellectuelle passer le balais sur leur crime et accuser... le progressisme !

5 J'aime