Faire soi-même ses produits d'hygiène et de beauté

Il existe plusieurs sites permettant de réaliser soi-même des crèmes ou produits d’hygiène ou de nettoyage domestique, le plus connu étant Aromazone. Mais les bases y sont souvent plus chères que sur certains sites comme Mystic Moments ou E-Naissance où le litre d’huile d’amande douce défie toute comparaison côté prix. Mode d’emploi pour faire sa crème sans produits toxiques : des huiles ou des beurres, mélangés à de l’eau de source, avec un émulsifiant, un conservateur qui peut être naturel comme l’huile de pépins de pamplemousse, avec un parfum ou non. C’est très facile et surtout économique. Et on peut varier la richesse des crèmes selon la saison. Les beurres végétaux sont une alternative aux huiles pour les peaux sèches. Mes préférés, le beurre de Tucuma, qui a une odeur d’herbes chauffées par le soleil, et le beurre d’olive, mélange de beurre de karité et d’huile d’olive. Le gel d’Aloe Vera, mélangé à des extraits d’algues et de concombre, permet de réaliser un masque frais en 2 minutes, sans chauffer les ingrédients, rien qu’en mélangeant. A vos ustensiles, et faites-vous plaisir en créant vos propres recettes.

1 J'aime

J’aime bien l’huile d’avocat pour les pointes et je fais parfois du gel de lin (il y a plein de recettes, en gros on fait bouillir des graines de lin avec de l’eau et ça fait un gel souple pour les cheveux). Le gel de lin s’utilise soit pour mettre en valeur les boucles, soit pour donner un aspect net aux tresses ou torsades, soit juste pour hydrater après le lavage. D’après un article assez marrant trouvé sur un site de reconstitution historique, il est probable que le gel de lin ait été utilisé depuis au moins le Moyen Âge pour faire tenir les coiffures élaborées (lien de l’article)

1 J'aime

Merci, je ne connaissais pas ce gel.

À un ou deux mois près, le début de mon (très relatif) engouement pour les cosmétiques faits maison et les soins naturels remonte à 10 ans. Soins focalisés sur les cheveux pour ma part. C’était chouette. Instructif. Une ouverture d’esprit vers des considérations de santé plus générales, par ailleurs. Mais c’était aussi assez fastidieux dans la pratique (il fallait stériliser chaque instrument à chaque utilisation, chaque récipient, vérifier les pH…). Et parfois salissant à l’usage. J’ai fini par me tourner vers des produits manufacturés, et aujourd’hui mon kit de petit chimiste est abandonné au fond d’un carton.

J’en ai retenu : le Jujubier en poudre (alias poudre de Sidr) comme shampoing doux (pratique aussi quand on voyage), les après-shampoings fabriqués dans une casserole (avec l’inoubliable mini-fouet Aroma-zone) qui sont essentiellement une émulsion d’huile(s) végétale(s) dans de l’eau minérale, avec divers agents et d’éventuels parfums, le rinçage à l’eau vinaigrée (truc bougrement simple, mais qui rend les cheveux brillants, surtout quand l’eau est calcaire) et les masques hydratants au yaourt, quand on n’a plus rien sous la main.

2 J'aime

Certains produits naturels s’utilisent aussi seuls.

J'ai un peu la même expérience, surtout qu'à l'époque je vivais à côté de la toute première boutique parisienne d'Aromazone dans le 5e. Je préfère acheter en parapharmacie et boutiques spécialisées les crèmes visage, shampoings, après shampoings. En fait maison, j'ai gardé : gel de lin, henné, sidr, eau vinaigrée en rinçage, diverses huiles pour les pointes des cheveux et le corps. Le gel de lin et la pâte de henné peuvent se conserver au congélateur en petites portions quand on a trop préparé d'avance.

2 J'aime

C'est vrai que ça peut être compliqué parfois, mais je me limite à des recettes qui prennent peu de temps et de manipulation, genre crème de base mélangée à des noyaux d'abricots en poudre pour faire un gommage. C'est comme la cuisine, on peut aller du plus simple au plus élaboré. J'ai déjà entendu des coiffeurs déconseiller le henné aux cheveux européens, car il les rendrait élastiques et les abîmerait. Vérifie si c'est adapté.

1 J'aime

Le henné est un bon soin pour les cheveux. Il les épaissit, les gaine et les protège. Il faut juste être sûr de son coup car la couleur est très tenace, et ça a tendance à détendre les boucles en alourdissant le cheveu. Personnellement, ça me convient très bien. J'utilise le henné depuis l'adolescence. J'ai fait une pause de deux ans et finalement j'y suis revenue.

1 J'aime

@Audrey_DC regarde ça :blush: