L’escalier d’exigence érudite ad nauseam

L’ escalier d’exigence érudite ad nauseam ou le pseudologisme de l’hydre, est un pseudologisme basé sur une croissance graduelle voire exponentielle de l’exigence en matière d’argumentation et de sources portée sur quelqu’un par un adversaire ou une personne se présentant comme sceptique.

Le pseudologisme de l’hydre tire son nom de l’Hydre de Lerne qui remplaçait chacune de ses têtes coupées par Héraklès, en faisant repousser deux nouvelles têtes par le cou tranché, allégorie des problèmes qui semblent se renforcer lorsqu’on les affronte.

Le but de la manœuvre est de monter ses exigences au fur et à mesure que la cible répond avec succès aux objections et aux contradictions. En bombardant de questions avec une exigence croissante, l’attaquant botte en touche et se met dans la position avantageuse de l’examinateur.

La cible, clouée sur place comme par un tir de suppression, se voit dans l’impossibilité de contre-attaquer sans être pointée comme faisant défaut au débat et être accusée de retourner la charge de la preuve contre son adversaire. En mettant la cible sur la défensive face à des exigences et une mauvaise foi grandissantes, l’attaquant lui induit un état d’esprit d’assiégé, l’épuise et finit par la démoraliser jusqu’à ce qu’elle déclare forfait ( argumentum ad nauseam ).

Lire la suite sur wiki.occidentalisme.com

1 J'aime

Tu as des sources de ce que tu avances? Ok, je sors.