La référence au "rasoir d'Ockam", panneau publicitaire pour redorer le blason d'une religion terroriste et logicide

Le rasoir d'Ockam vient du moine francisquain Guillaume d'Ockam. Je pense que pour désigner quelque-chose d'aussi simple que le principe de parcimonie (lex parsimoniae), il est vraiment abusé et infiniment suspect de se référer à un moine chrétien.

Guillaume d'Ockam

Pourquoi se référer indirectement au christianisme à chaque fois qu'on veut rappeler l'évidence selon laquelle il faut aller au plus simple pour limiter les chances de se tromper ?

Pourquoi ne pas avoir choisi un islamiste, tant qu'on y est, ou bien un nazi ? Il y a sans doute des centaines d'islamistes et de nazis qui étaient de chouettes zététiciens. Pourquoi ne pas les citer, tant qu'on y est ? Ou est-ce qu'il y a une raison particulière à citer un moine du XIVe siècle, le même siècle où l'église catholique a brûlé Jeanne d'Arc pour avoir porté un pantalon ?

On devrait citer des philosophes musulmans, si possible les islamistes les plus tarés, à chaque fois qu'on veut parler de concepts de philosophie. Bon, le problème, c'est qu'ils n'ont pas écrit grand-chose vu que tout était haram. Mais bref, on pourrait au moins prendre de sympathiques berbères, saoudiens, irakiens...

On pourrait par exemple cesser de parler de laïcité ou de rationalité dès qu'il s'agit de séparer la raison de la foi, mais plutôt parler du principe de la pince à épiler d'Averroès. Le rasoir d'Ockam, la pince à épiler d'Averroès. L'arrache-poil électrique de Ben Laden aussi, quand il s'agit de dire qu'il vaut mieux se cacher là où on n'a pas le droit de venir te chercher, comme Ben Laden se cacha au Pakistan.

Ou alors... on déchristianise tout, et on appelle les choses par un nom directement évocateur qui ne fait pas passer le plus grand hold-up logicide de toute l'histoire de l'humanité et la plus grande entreprise de destruction de la pensée rationnelle pour des héros de la rationnalité.

Les zététiciens qui évoquent "le rasoir d'Ockam", au lieu de juste parler de parcimonie, forment de toutes façon un petit clergé embusqué qui, énervé de ne plus pouvoir imposer leur vision de la "Vérité" (le dieu unique, la charia chrétienne), se sont cantonnés (comme le reste de l'asile conspi) à émettre des "doutes" sur ce qui les arrange en prétendant douter de tout.

2 J'aime

"Principe de parcimonie" est tellement plus approprié. De plus, n'est-ce pas contradictoire que de faire appel à une référence obscure lorsqu'on prétend réclamer plus de simplicité ? Qui connaît ce fichu moine ? :joy:

3 J'aime

C'est complètement tordu. Ça en dit long sur ce qu'ils sont.

3 J'aime

La rationaliité existait depuis des siècles en Occident, et les zététiciens vont nous faire croire que c'est un moine fou qui vivait au Moyen-Age qui a inventé ce principe, c'est comme les cathos qui rabâchent sans arrêt que Thomas D'Aquin aurait sois disant repris Aristote, alors que les moines au Vème siècle détruisait la bibliothèque d'Alexandrie, et on fait lyncher la philosophe Hypathie.

4 J'aime

Les cathos essaient même de se faire passer pour les inventeurs de la laïcité, alors qu'ils cherchent sans arrêt à la détruire en provoquant avec leurs crèches dans les mairies, et en se victimisant en cas de rappel à la loi. C'est typique d'un catho intégriste de tenter de réécrire sans cesse l'histoire. Sans réécriture de l'histoire, leur religion serait morte depuis des siècles, et ils le savent.

3 J'aime