La règle d'or du respect de soi pour un occidentaliste

Personne ne le fait évidemment ici, mais je dois préciser une règle fondamentale et systématique me concernant moi en particulier, et l'occidentalisme en général.

Cette règle est très simple : toute personne qui participe à l'amalgame logicide de la droite et du conservatisme est une ennemie politique, insultant l'ensemble de mon œuvre et donc ma personne.

Il n'y a pas de nuance à cette règle. Toute personne qui s'entête, même après prise de connaissance du Manifeste de l'occidentalisme, à propager par sa parole et ses écrits le mensonge éhonté que droite = conservatisme est une opposante politique à 100%.

Alors l'idée n'est absolument pas de rentrer en conflit avec chaque personne qui méprise de cette façon l'occidentalisme, mais bien de les considérer comme totalement en-dehors de tout ce qu'on veut construire.

La règle est claire, et il n'y a pas d'exception. En appliquant vous-mêmes cette règle, vous clarifierez bien des choses, et vous éviterez bien des problèmes.

Les éternels indécis qui souhaitent vous pomper votre énergie par des cours particuliers d'occidentalisme, ou qui tentent de vous draguer en jouant à l'intéressant et au prix (susciter chez vous l'envie de convaincre un pseudo-indécis), sont à fuir comme la peste. Si publiquement ils entretiennent l'amalgame grotesque que la droite et le conservatisme sont un seul et même camp politique, alors ils se foutent de votre gueule.

On a le droit de ne pas être d'accord, et d'être donc un opposant politique, mais quel est l'intérêt de faire semblant d'être un "proche politique", si ce n'est pour rajouter un nouvel amalgame, qui serait d'associer l'occidentalisme à de la fange conservatrice ?

Chaque occidentaliste est un ambassadeur de l'occidentalisme. S'ils vous collent, c'est pour mieux propager la confusion.

S'il on devait résumer la vision occidentaliste à une seule chose, c'est bien à la tripartition du monde des idées politiques. Il existe 3 courants d'idées politiques bien distincts, sur chaque thème, sur chaque sujet de société et dans chaque préoccupation ou cause transpartie, c'est la gauche, la droite et les conservateurs.

Méfiez-vous plus que tout des personnes molles qui parlent de politique. C'est une caractéristiques des conservateurs que de dépolitiser tout ce qu'ils touchent, par conséquent les faux apolitiques et électrons libres, ou ceux qui prétendent que la gauche et la droite n'existent pas, sont des conservateurs ou au mieux des cons serviteurs.

L'absence de conviction mène au centrisme, le centrisme mène au conservatisme et le conservatisme prépare toujours le fascisme.

9 J'aime

Les bases de l'hygiène mentale :+1: Il est très important de les formaliser et de les rappeler régulièrement, car au quotidien, on se laisse facilement berner par les faux-gentils, les gens qui font semblant d'être intéressés etc.

5 J'aime

Quelle femme accepterait de se faire faire la cour par un homme :

  • abordant une femme sans avoir été sollicité ;
  • qui lui dit clairement qu'il n'est franchement pas super emballé par elle, juste curieux ;
  • qui réclame qu'elle le séduise parce qu'il ne sait pas trop si elle est digne d'une érection ?

Il faut être complètement folle pour accepter d'être traitée comme ça. Pourtant, beaucoup de femmes sont trop gentilles pour ignorer sur les réseaux sociaux des boulets qui viennent jouer les demi-curieux politiques, mais seulement auprès de femmes comme par hasard !

Rien d'étonnant, vu que le respect de soi n'est jamais enseigné, et sûrement pas dans les familles prolétaires habituées au larbinat et à l'entre-rabaissement. On apprend uniquement aux femmes à avoir honte de leur corps en prétendant que c'est du "respect de soi" de ne pas "passer pour une pute" auprès d'un gynophobe taré, alors que le respect de soi se muscle à partir de ce genre de réflexe d'hygiène mentale qui écarte précisément les êtres toxiques et faussement intéressés.

L'attrait d'un autre pour notre pensée politique est bien plus importante que le désir physique : c'est la façon dont une femme est considérée en tant que personne. Donc accepter l'inacceptable décrit plus haut dans ce post, c'est indiquer publiquement qu'on a une très faible estime en soi.

La très faible estime en soi attire qui ? Les abuseurs émotionnels, les manipulateurs névrosés et les violeurs.

Par conséquent, pour une femme, se laisser berner par leurs tentatives, c'est comme porter une énorme cible pour attirer les pires gynophobes.

8 J'aime

Rien ne fait plus peur aux homotropes et autres déchets toxiques que la possibilité que les femmes apprennent un jour pleinement à se respecter. Plus la société du consentement et l'éducation bienveillante vont se développer, plus les temps seront durs pour les abuseurs. J'ai hâte !

12 J'aime

Il y aussi les gens qui ont compris tout le mensonge de la fausse droite donc du conservatisme, mais qui s'entêtent à penser que le RN serait de notre camp, sous couvert de lutte contre l'immigration. Ceux la, ils me fatiguent au plus haut point, car ils sont sinistristes, et vont même jusqu'à déplorer l'absence de vote par nos concitoyens envers ce même camp conservateur.
Personellement je me félicite de savoir que beaucoup de français ont en horreur un parti fantoche aux liens douteux avec des fascistes ou neo nazis revendiqués, ou encore un parti qui ose défendre l'islam et sa pratique face au "fondamentalisme islamique", énorme entreprise de trahison des français et de la logique meme (sans parler de tout le reste) !
Alors que eux, ces perdus "sympathisants" leur en veulent.

5 J'aime

J'aime beaucoup ta manière de formuler les choses "le respect de soi se muscle ", car même quand on fait le constat, de la misogynie, d'un manque de respect involontaire vis-à-vis de soi, qu'on adopte des valeurs progressistes, on peut totalement avoir un fond d'éducation conservatrice qui perdure malgré nous. On ne peut à mon sens déconstruire cela que peu à peu et pas d'un coup de manière "révolutionnaire ", ce serait une naïveté. On doit admettre que l'on a encore à muscler en soi.

Au passage, c'est intéressant que la révolution républicaine ou celle de 68 soit toujours chez les conservateurs une manière de nier que les libertés et le progrès ont avancé de manière constante jusqu'à ce que des crises apparaissent à cause d'événement particulier. La révolution comme notion est évoquée telle une usurpation historique, qui a tué les "vraies valeurs" auxquelles la totalité des personnes adhéraient bien entendu, sans exception. Ce qui permet de nier l'avancer volontaire, petit à petit, des idées de libertés dans toute la société, donc de nier leur vérité et leurs légitimités populaires.

4 J'aime

Exactement, les conservateurs voudraient nous faire croire qu'avant la révolution, tous les français étaient chrétiens, misogynes et royalistes et heureux de leur sort. Alors qu'on a lutté pendant des siècles pour obtenir les progrès. Ils tentent peut-être de se persuader qu'il serait facile et rapide de retourner en arrière? Ils rêvent.

4 J'aime

Oui ! D'autant plus que c'est forcément progressif, puisque les gens nous brouillent notre système immunitaire. Plus on a l'habitude qu'on nous manque de respect, ou que des gens se fassent manquer de respect, plus on a du mal à cerner ce qui est un manque de respect ou non.

Et le pire, ce sont les personnes qui vont blâmer "la susceptibilité". La susceptibilité est le jugement moral de dénigrement qu'un pervers narcissique inflige aux personnes qui échappent à son contrôle par le rabaissement.

Le ressentiment permet d'éviter d'être une serpillière et de s'éloigner d'individus et de groupes toxiques, donc le ressentiment permet d'évoluer, d'avancer dans sa vie, de se recentrer sur nos aspirations au lieu de subir par peur de ce que diront les vampires dont on n'ose pas échapper au contrôle. C'est plutôt l'absence de respect de soi qui mène à l'incapacité à éprouver du ressentiment, une immaturité émotionnelle confortable qui permet de rester le larbin de choses et de gens que notre flamme intérieure réprouve.

Le ressentiment libère. Il n'y a rien de plus bête qu'une personne non-susceptible. Les personnes complexées et ultrasensibles sont peut-être pénibles, mais rien n'atteind les personnes susceptibles, parce qu'elles sont des personnes émotionnellement honnêtes, qui ne se font pas violence. Se méfier de ceux qui se font violence en matière de ressenti, parce qu'ils exigeront toujours des autres qu'ils se fassent violence à leur tour. Une victime émotionnelle complaisante sera toujours plus susceptible d'exploiter émotionnellement autrui, dans une spirale d'abus émotionnel. La non-susceptibilité est le point commun de tous ceux qui se font écraser et larbiniser à merci, destinés à devenir des bourreaux à leur tour, et à transmettre cette folie à leurs enfants.

Les personnes abusives émotionnellement vont souvent reprocher la "susceptibilité" aux gens qui les voient venir à l'avance avec leurs gros souliers d'esclavagistes. Quand quelqu'un se fait reprocher sa susceptibilité, c'est en fait sa clairvoyance qu'on cherche à lui faire payer par ce dénigrement.

Une personne qui reproche à quelqu'un d'autre d'être susceptible, c'est en matière d'abus émotionnel la même chose qu'une personne qui reproche à une femme d'être "frigide" parce qu'elle ne répond pas positivement à ses sollicitations sexuelles. Dire que quelqu'un est frigide ou susceptible, c'est déplorer qu'un individu ne se soumette pas intégralement à notre volonté, et c'est montrer qu'on ne respecte pas son consentement, et par là même, sa qualité de personne.

5 J'aime