L'asile russo-tchétchène déferle sur l'Ukraine

:small_blue_diamond:Vladimir Poutine a fait bombarder des installations militaires ukrainiennes et envoyé des colonnes blindées en Ukraine.

:small_blue_diamond:Le président russe menace littéralement d'utiliser son arsenal nucléaire sur les pays qui viendraient entraver ses plans en Ukraine, ce qui revient à menacer du recours à un terrorisme nucléaire avec "des conséquences jamais connues" dans notre histoire selon ses propres mots, donc évidemment contre des villes entières — les armes nucléaires ne servant pas à viser des navires de pêche au milieu de l'océan, à ce que je sache.

:small_blue_diamond:La conscription forcée générale de tous les hommes en âge de porter des armes a été apparemment décrétée par les régimes séparatistes reconnus comme russes par Poutine.

:small_blue_diamond:Vladimir Poutine affirme qu'il souhaite sauver les russophones d'Ukraine d'un "génocide" et qu'il entend "démilitariser et dénazifier l'Ukraine" selon ses mots.

:small_orange_diamond: En bref, on risque une guerre nucléaire et le recours à une conscription d'urgence. Tout repose sur la capacité des pays et des politiciens de l'OTAN à faire bloc dans ce bras de fer et ne pas montrer de faiblesse à travers une désunion. Pour rappel, les troupes allemandes remilitarisant le Rhin avaient reçu l'ordre de battre en retraite à la moindre réaction franco-anglaise. C'est un test de la même nature, qui, selon l'issue, fera savoir à Poutine s'il recule, s'il s'arrête là ou s'il continue. Nos vies sont littéralement entre les mains des chefs d'Etat occidentaux et de leur capacité à faire face à la crise.

:spiral_calendar: Note aux ex-militaires qui ont fini leur contrat il y a moins de 5 ans : soyez conscients, à moins que ça n'ait récemment changé, que vous êtes toujours liés comme réserviste (involontaire) suite à un papier que vous avez signé lors de votre circuit de départ de votre régiment. François Hollande avait failli y recourir en 2016 après les attentats de Nice, pour renforcer Vigipirate. Honneur et courage aux collègues déjà dans déployés l'Est en exercice, et aux VJTF prêts à intervenir.

7 J'aime

image

Ceux qui s'en foutent de l'Ukraine s'en foutront moins quand ça leur fera pousser des tératomes testiculaires :woozy_face:

7 J'aime

:small_blue_diamond: À la chute de l'URSS, l'Ukraine était en possession du 3e plus grand arsenal nucléaire au monde, avec environ 3 000 têtes nucléaires.

:small_blue_diamond: En 1994, l'Ukraine a accepté de renoncer à tout son armement nucléaire, contre la promesse de protection par les USA et la Russie et le respect de ses frontières. Les têtes nucléaires ont été emportées en 1996 par l'armée russe et désassemblées en Russie (source : un "crois-moi, mec :+1:t2:" du gouvernement russe).

:small_blue_diamond: En 2014 pendant l'annexion de la Crimée, l'Ukraine a réaffirmé ses convictions anti-nucléaires de 1994, n'ayant probablement pas le choix de faire autrement pour ne pas donner l'air de menacer la Russie, et parce qu'on ne trouve pas des têtes nucléaires en nettoyant ses entrepôts et son grenier (à part dans certains États islamo-soviétiques d'ex-URSS peut-être).

:small_orange_diamond: Le peuple ukrainien peut donc aujourd'hui souffrir d'avoir abandonné sa force de dissuasion nucléaire pour des promesses, au nom de l'écologie et de la paix dans le monde ou je ne sais quelle nouvelle religion que les puissants aiment imposer aux plus petits pays. Voilà où mène l'anti-militarisme et les belles promesses des géants censés veiller sur son pays. Une promesse contre des têtes nucléaires.

La religion du pacifisme béat est un virus que les impérialistes et les terroristes répandent chez leurs proies pour les désarmer.

Port d'arme ou dissuasion nucléaire, quand le pacifisme remet en question le droit et la capacité d'un individu ou d'un État à se défendre contre un éventuel oppresseur, il est directement au service des criminels et des oppresseurs et doit être traité comme un complice.

5 J'aime

Les croyants (on peut vraiment les appeler comme ça) qui ont la foi en l'invulnérabilité de l'armée russe ont déjà oublié la première guerre de Tchétchénie. Une humiliation et une défaite russe.

En Ukraine ils ne pourront pas bombarder aussi ouvertement comme ils ont fait à Grozny, vu que c'est en Europe et qu'il n'y a pas l'antipathie internationale inspirée par un pays hébergeant des djihadistes.

Le vrai atout russe, c'est leur arsenal nucléaire, mais il ne leur sert qu'à menacer le reste du monde dans ce conflit. Les menaces de terrorisme nucléaire sur des dizaines de millions de civils quand on prétend faire la guerre au terrorisme, ça vaut ce que ça vaut et ça convainc qui ça doit convaincre on va dire :joy:

Chaque jour que l'Ukraine gagnera en faisant juste durer le conflit, diminuera le potentiel de l'opération russe, et les projets du président russe avec.

L'idée d'une armée russe omnipotente commandée par un surhomme infaillible va être petit à petit remplacée par un peu de rationalité, et peut-être même — qui sait ? — que les gens se rendront compte que le budget de la Défense française est certaines années plus grand que celui de l'Armée russe :man_shrugging:t2: (et que la France ne compte pas ses épaves dans ses effectifs en activité)

Les choses risquent d'être bien remises en perspective à leur juste échelle.

Le fantasme chez beaucoup d'occidentaux d'une armée russe presque invulnérable est une fable qui pousse l'autocrate russe lui-même à croire que le monde va se prosterner devant lui sans résistance.

Si l'offensive continue à bider et à durer, beaucoup de choses vont changer. Il ne restera plus que la crainte d'un scarface présidentiel au bout du rouleau, menaçant le monde entier de terrorisme nucléaire dans un narratif de persécution de la plus grande paranoïa.

3 J'aime

:rofl: chez les conservateurs français, ça s'entre-cancel sur la base de qui devrait finir avec le titre de la plus grosse p*te de vendu aux russes des dernières décennies...

Les conservateurs français renient plus de 20 ans à tapiner pour des intérêts étrangers, sur le mode "bon ça va, qui ne s'est pas déjà vendu au moins pour quelques dizaines de milliers de pétrodollars russes ? Les vrais corrompus c'est ceux qui touchent plus de 200 000, en-dessous ça s'appelle de la réinformation !"

:joy::joy::joy: Le navire vire de bord et les rats du commentaire politique s'arrachent des morceaux de chair en public.

Même Fillon a fait prout et a démissionné de son travail anti-Europe après un petit blackmail par des anglais :sob::rofl:

3 J'aime

:star_and_crescent: Des forces spéciales tchétchènes, rassemblées dans une forêt ukrainienne, en train de prier Allah et de scander des chants à sonorité islamique :see_no_evil: quel merdier.

Un infiltré aurait rapporté que chaque soldat du bataillon s'est vu confier un "deck de cartes" avec les photos des élus ukrainiens à cibler, et les personnalités considérés comme "criminels" par le Comité d'enquête de la Fédération de Russie.

Sur la première photo du Daily Mail, ils ont les mains en position de prière islamique.

Est-ce que Allah va donner la victoire à la Fédération de Russie ?

Le Kazakhstan allié a en tous cas refusé de venir combattre avec leurs frères en oumma. Il n'y aura pas de grand front de la foi contre "George Soros", n'en déplaise à Alain Soral.

dailymail.co.uk

washingtonexaminer.com

3 J'aime

Poutine veut faire une alliance soit disant "antifasciste", il montre son vrai visage de néo soviétique avec les arguments éclatés qui en découlent: La RFA était considérée fasciste par la RDA et de Gaulle "ss" par les communistes français.

3 J'aime

image

image

:red_circle: Le Mufti Suprême de Tchétchénie Salakh Mezhiev a déclaré que le déploiement en Ukraine était aussi un "djihad".

:red_circle: Une agence de presse étatique russe en Tchétchénie confirme qu'ils sont bien en djihad, et rappelle aux "démons nazis" (Shaitans et Nazis dans le texte) qu'ils ont leurs adresses et celle de leurs familles. Ils appellent le peuple ukrainien à les leur livrer.

C'est ce que le journaliste Christo Grozev appelle "Daesh à l'intérieur d'un état fasciste".

C'est l'asile du front de la foi dissident christo-islamiste d'internet, mais transposé dans la vraie vie, en roue libre absolue, disposant d'un arsenal de 6 000 têtes nucléaires.