Le gras, c'est la vie

Manger gras ne rend pas gros. Manger gras permet de bien assimiler toutes sortes de micro-nutriments, de mieux apprécier les goûts et de parvenir à la satiété. Non à la diabolisation du gras. Le gras, c’est la vie.

4 J'aime

60% de notre cerveau est composé de graisse. Les régimes sans gras sont une aberration.

8 J'aime

Oui ! En plus, on nous dit de ne manger ni gras, ni sucré, et d’éviter viande et laitages. Sans lipides, ni glucides, ni protéines, je me demande bien ce qu’il nous resterait.

5 J'aime

Oui c'est très juste. Au sujet de l'alimentation, je conseillerais la lecture du livre diététique de l'expérience de Robert Masson.
Ce naturopathe résonné à combattu toute sa vie l'asile hygiéniste aujourd'hui porté par le chrétien fou Thierry casasnovas, proche de dieudonné et de soral.
Aujourd'hui décédé, il passa sa vie à combattre le vegetalisme, le crudivorisme et toutes sortes de derive alimentaires. Il fut marqué par le décès d'enfants nourris exclusivement au lait végétale, donné par des parents endocrine par les casasnovas de l'époque.
Vous pouvez trouver une excellente interview de lui sur YouTube nommé un pistolet dans l'assiette.

4 J'aime

Oui, j'ai vu cette excellente vidéo (désolée, encore un mot en eo), où il raconte comment la quasi totalité des gourous vegans, à une exception près, commandaient de la viande quand ils déjeunaient avec lui après leurs conférence dans lesquelles ils poussent les gens à se dénutrir. Il explique aussi n'avoir jamais trouvé de cancer ou de maladie cardio vasculaire chez des culturistes des années 70, qu'il a examiné, et qui pouvaient manger jusqu'à un kilo et demi de viande par jour pour leur sport. Le mythe de la viande nocive en prend un coup par les faits.

3 J'aime


Il y a 10 ans, si on m'avait dit que poster la photo d'une bonne entrecôte serait un acte politique de résistance, j'aurais ri. Mais avec les ayatollahs du végétal, qui prétendent interdire viande, lait, miel et cuir à tous, en faisant de l'humain la seule créature de la nature qui n'aurait pas le droit d'exercer sa prédation naturelle, on nage en plein délire.

5 J'aime

bc2bf408eb68531ea140c96ed2acf91f
MMhhh, un bon jarret à la choucroute. Avec de la couenne. Ils n'ont pas intérêt à toucher à mon droit de manger de la viande. Sinon je mords.

1 J'aime

Pour ma part je suis médusé de constater à quel point l'idée que le gras serait mauvais pour la santé est encore ancrée si solidement dans les esprits. Cela fait bien des décennies que ce mensonge a été dénoncé, que les machinations criminelles et logicides organisées par l'industrie sucrière ont été révélées au grand jour, pourtant rien n'y fait. Chez les baby-boomers comme dans la Génération Y, on croise encore des gens à qui on a tout bonnement inculqué une peur irrationnelle des graisses alimentaires, des gens qui par ailleurs s'interrogent rarement sur la teneur en sucres de ce qu'ils avalent à la place. D'après eux, le gras serait en fait foncièrement malsain, qu'importe son origine et qu'importe même sa quantité : manger du gras rendrait obèse, et serait donc responsable de toutes les pathologies cardio-vasculaires qui accompagnent une surcharge pondérale. Le niveau d'éducation ne semble pas jouer de rôle dans cette disposition lipidophobe, on a simplement affaire à un dogme indiscutable, à un mythe, à une croyance, qui a été martelée dans les cerveaux avec un succès à faire pâlir d'envie un pays totalitaire, ou n'importe quel chef de secte apocalyptique. Avec le recul, après qu'on en prend conscience, il est facile de repérer le christianisme intériorisé qui tient lieu de substrat à cet interdit absurde, à ce péché d'un nouveau genre – ou plutôt, d'un genre très ordinaire, simplement plus stupide et plus dangereux encore.

Sur Youtube on trouve un documentaire qui traite un peu du rôle des marchands de sucre dans cette double intoxication psychique et nutritionnelle: Sucre, le doux mensonge. En voici un petit extrait qui ne manque pas de sel.

4 J'aime

Le problème c'est que la plupart des gens se laissent éduquer par les fakes news des grands médias, une fois l'instruction de base acquise. Ce n'est pas un vague cours de lycée qui pourra contrebalancer les pubs, les articles et reportages mensongers que les gens subissent toute leur vie ensuite.

On peux aussi cité le cas de Mikhaila Peterson (la fille de Jordan Peterson) née avec de graves problèmes immunitaire, première enfant du Canada à se voir prescrire certains médicament lourd auparavant réservé aux adultes, avec plusieurs charnières dans les os avant la vingtaine, de grave problème de peau, gravement dépressive, a testé à peu près tous les régimes alimentaires pour tenter d'aller mieux et ...
C'est au final la "lion diet" qui lui a permis d'enfin guérir. Elle prêche aujourd'hui ce régime alimentaire pour tous, ce qui est peut-être un peu excessif, mais c'est intéressant de voir qu'elle a retrouvé la santé avec la viande rouge et uniquement cela, ce que l'on dit de ne surtout pas trop manger.

6 J'aime

Je l'ai vue il ya quelques années et c'est vrai, un excellent travail de prévention fait par ce Monsieur.