Le rigorisme d'abstinence ethnomaniaque appliqué aux émotions

Avec la livraison du peuple afghan aux griffes des talibans, les conservateurs relâchent un instant leur agitation autour du pass sanitaire pour nous faire un feu d'artifice de réactions sordides. Une rapide sélection pour faire un tour de revue de leur asile :

Mais le plus intéressant, c'est ceux qui utilisent la chute de l'Afghanistan pour expliquer à leur public que s'ils éprouvent la moindre empathie pour les afghans qui tombent des avions où ils se sont accrochés pour éviter la torture talibane ou à l'annonce de l'égorgement d'un des rares humoristes du pays pour le péché d'avoir fait rire... c'est qu'ils sont des traîtres qui préparent l'invasion migratouare :scream:

En effet, le totalitarisme émotionnel dans les sphères conservatrices atteint un tel sommet, que dans certaines ailes de cet asile vous devez vous repentir de votre propre empathie.

J'ai vu des micro-influenceurs centristes plus ou moins conservateurs dire que la volonté des talibans c'est la volonté de l'intégralité du peuple afghan pour l'éternité. Ils en sont donc à légitimer démocratiquement leurs semblables talibans... tout en expliquant que ce peuple est trop con pour la démocratie, comme si le consentement exigeait de l'intelligence. A quand le test de QI pour vérifier si tu as le droit de dire non à ton violeur ?

Les conservateurs sont en train de muter. Jusque là, ils ne voulaient voir qu'un gigantesque "complot américano-sioniste" responsable de tous les maux sur Terre, et ayant créé le terrorisme islamique. À cette époque, ces soraliens enthousiastes étaient fiers d'afficher leur soutien à des dictateurs pour les remercier de les avoir accueillis et escorté de jolies jeunes femmes (j'espère qu'elles n'ont pas eu besoin de se prostituer mais je ne me fais pas non plus d'illusion). Tout ce monde avait dans sa bio "#Géopolitique" et "Spécialiste du Moyen-Orient", avec si possible des photos sur des plateaux télé comme diplôme d'expert en relations internationales. Jusqu'alors, tout n'était que politique et rien n'était ethnique.

Depuis, tout a changé et ils se sont trouvés une ligne confortable pour dissimuler les points communs entre islam et christianisme, les deux principales variantes du yahvisme sanguinaire, l'une en activité, l'autre éteinte mais non moins néfaste. En effet, leur nouvelle ligne consiste à absolument tout résumer à la race : ainsi, ce n'est jamais la faute de l'islam, des islamistes, des lobbies islamiques et du djihad, mais si tout va mal c'est uniquement parce que ces gens sont arabes / perses / pachtounes / trucmouche etc. Comme si les deux considérations ne pouvaient pas cohabiter. Ce virage ethnomaniaque est très intéressant : on dirait qu'ils passent le balais derrière eux, après n'avoir eu que des lectures politiques et religieuses des conflits et des identités. Oubliés les chrétiens d'orient, à la poubelle avec les discours mielleux sur les alawites, les soufis, les chiites de paix... Tout pour eux se résume à la race, ce qui est comique pour ceux qui n'osent jamais en prononcer le mot. Depuis que les talibans ont le même discours politique que les conservateurs chrétiens occidentaux, il était temps pour eux qu'ils fassent ce virage.

Peut-être qu'ils prennent cette position parce qu'ils ont remarqué que leurs similarités commencent de plus en plus à se voir. Ils croient avoir trouvé la combine, après avoir bu les paroles de Soral sans le citer, ils boivent les paroles du youtubeur qu'ils estiment le mieux l'avoir remplacé, pour ne jamais le citer non plus, et lui voler tout ce qu'il a apporté (ethnoréductionnisme, incitation à l'expatriation, progressisme technique, fin des références moisies paléo-conservatrices, etc).

J'aime beaucoup cette nouvelle transformation et j'ai beaucoup participé à l'amener. C'est un beau précipice, accompagné de la gynophobie qui fait pour cette extrême fausse droite de la femme le nouveau juif. J'applaudis et je suis content du travail accompli. Leur malhonnêteté et leur vision simpliste du monde les ont poussés à être séduits par cette mise à jour de leurs névroses, il n'y aura pas de pas en arrière, même s'ils se rendent compte qu'ils en ont jusqu'au cou. Cette grande tendance de fond (néo)conservatrice va faciliter à merveille les points occidentalistes que nous développons (à l'ombre pour l'instant) depuis la sortie du Manifeste.

Idéologiquement, on va bien rigoler. Une pensée pour les afghans qui vont mourir et pour tout le reste qui va cesser de vivre, et une aussi pour les faf qui n'ont rien de mieux à faire que s'interdire d'avoir de l'empathie pour eux. Après tout, c'est aussi une façon d'étouffer son âme et de ne plus vivre.

10 J'aime