Le stéréo bourgeoise gaucho-conservatrice en une image

La bourgeoisie gauchiste fait du voile islamique son étendard et nous explique, toute contente d'elle, qu'être républicain c'est être pour l'extension du port du hijab partout en France, y compris dans les institutions républicaines.
En face, Bardella, cadre du RN et soutien du mouvement chrétien liberticide La Manif Pour Tous.

Le message ignoble de la stéréo bourgeoise : "Vous n'avez le choix qu'entre la charia chrétienne et la charia islamique".

Manifeste de l'occidentalisme, 7.2, "La bourgeoisie unie malgré elle"

La politique bourgeoise fonctionne en stéréophonie : chaque camp donne corps aux mensonges de l’autre camp en prétendant s’opposer à lui. Il est ainsi fréquent que des mythes politiques soient propagés conjointement par la gauche et les conservateurs. Les exemples de cette stéréo bourgeoise sont nombreux. Quand la gauche et les conservateurs s’écharpent sur les plateaux de télévision au sujet de « l’assimilation des musulmans », ils ne font que répandre le mensonge selon lequel le principal problème posé par l’immigration de masse serait une histoire d’assimilation ou d’intégration, et non de remplacement racial. La gauche pro-islam répète qu’on doit intégrer et accepter au lieu d’assimiler. La seule opposition médiatiquement tolérée à cette folie est celle des conservateurs. Or ces derniers ne font que marteler le mensonge de l’assimilation comme seule solution à l’immigration de masse extra-européenne, lorsqu’il mettent toute leur énergie à dénoncer le fait que les musulmans ne s’assimilent pas étant donné qu’ils donnent à leurs enfants des prénoms non-chrétiens. Autre exemple de stéréo bourgeoise : gauchistes et conservateurs rivalisent de propagande pour nous faire croire que les femmes blanches seraient par essence pro-migrants, les uns pour s’en réjouir, les autres pour prendre un air dégoûté. La gauche instrumentalise le féminisme pour se donner une image progressiste et utilise les féministes comme femmes-sandwich de l’immigrationisme, en veillant à punir toute féministe insoumise à son agenda immigrationniste : c’est là le seul moyen pour elle de donner un visage humain à l’arrivée massive de barbus invivables. En face, les conservateurs agitent le chiffon rouge des féministes immigrationistes de gauche pour prétendre que si notre pays est envahi, ce n’est pas à cause des bourgeois qui ont organisé le remplacement ethnique, mais à cause d’une supposée « féminisation de la société ». Bref, gauchistes et conservateurs nous abreuvent de leurs faux débats pour asseoir le consensus autour de leurs mensonges.
La stéréo bourgeoise permet à la gauche et aux conservateurs de diffuser la haine du progrès en Occident : les premiers définissent le progrès comme la destruction (« déconstruction ») de tout ce qui fait notre force, le devoir de ramper devant les pires idéologies théototalitaires du tiers-monde et l’urgence de procéder au remplacement racial du prolétariat blanc ; les seconds, prétendant s’opposer à ces immondices gauchistes, fustigent « le progressisme », validant de ce fait sans la moindre réserve la définition gauchiste du progrès. Ils ancrent ainsi l’idée qu’un Occident qui progresse serait un Occident décadent. Gauchistes et conservateurs se complètent parfaitement pour diffuser la propagande anti-Occidentale.

11 J'aime

Le taux d'abstention aux élections régionales est le plus haut jamais atteint : 67%, et 70% de ce pourcentage est composé d'électeurs RN.

Les gens ne veulent plus se déplacer pour voter pour des bourgeois dont le discours ressemble de plus en plus à tout le reste de l'offre politique, ou fait de moins en moins semblant d'être différent.

Le RN s'est pris une fessée bien méritée.

8 J'aime