Les conservateurs élisent Sarah Knafo bouc-émissaire dans leur théorie conspi confortable du moment

Chez les conservateurs, Sarah Knafo n'avait pas d'influence jusqu'à ce que Zemmour se plante à 7% (quand même 2 points de plus que ce que j'avais parié).

Tous ces gens n'étaient finalement là que pourvu que Zemmour arrive à dépasser un vieux parti bien installé du premier coup.

Depuis que tout ça est perçu comme une défaite (et vu que le but était de fanfaronner sur un passage au second tour dès la première campagne présidentielle, ça l'est), c'est maintenant Sarah Knafo le problème.

Tous parlent de Sarah Knafo comme une sorte de sorcière maléfique qui aurait poussé Zemmour à ne pas remporter une élection présidentielle du premier coup.

Comme toujours chez les conservateurs, quand tout marche bien on ne parle que des hommes et quand ça va mal c'est la faute d'une femme.

Sarah Knafo sert de bouc-émissaire pour tous les patriarches ecomax et les stratèges de bac à sable qui refusent de se remettre en question.

Elle est rapidement devenue sur toutes les lèvres la sorcière infiltrée de leur milieu.

C'est tellement indigne. Et zéro compassion pour ce qu'elle a traversé et que tout le monde a oublié, n'ayant eu de soutien que pour leur candidat qu'ils avaient félicité comme s'il avait marqué un but.

Comme toujours chez les conservateurs, la femme est au mieux un faire-valoir, un marchepied, une mère-porteuse, mais quand ça ne se passe pas strictement de la meilleure façon, c'est unanimement 100% de la faute de sa faute.

Une preuve de plus que les hommes conservateurs, sont des déchets.

"Défenseurs de la famille" et ennemis des femmes.

3 J'aime