Les traditions celtes racontées aux enfants par le moine Giraud de Barri

Les sources sûres de wikipédia, pas du tout paganophobes ni délirantes, au présent de l'indicatif :

Le sacrifice d'une jument fait partie intégrante des rites d'intronisation chez les rois irlandais. Il est attesté au xiie siècle par Giraud de Barri. Le prétendant au trône s'unit à une jument blanche qui est sacrifiée et bouillie, sa viande est ensuite partagée dans un banquet. Le roi se baigne dans le chaudron où l'animal vient de bouillir. Il semblerait que ce rite et son accouplement rituel soient liés au mariage ourano-chthonien, où le futur roi céleste féconde la Terre représentée par la jument. Le bain dans le bouillon serait une régression utérine initiatique, dont le futur roi renaît investi de pouvoirs secrets, accédant ainsi à sa fonction.

Article Cheval chez les peuples celtes — Wikipédia

Voilà qui instruira les filles à poney de 12 ans qui se renseignent sur les traditions équines des celtes : "Okay Anne-Sophie, tu vois, tes ancêtres celtes violaient une jument avant de la buter, de la bouffer et de la chier, c'est ça tes origines, petite conne."

La source en question :

image

sticker

Gerald was a keen and observant student of natural history, but the value of his observations is lessened by credulity and inability to distinguish fact from legend. He gives a vivid and accurate description of the last colony of the Eurasian beaver in Wales on the Teifi, but spoils it by repeating the legend that beavers castrate themselves to avoid danger. Likewise he gives a good description of an osprey fishing, but adds the mythical detail that the bird has one webbed foot. His description of Irish wildlife has been the subject of much adverse comment for its inaccuracies and lapses into fiction

Gerald of Wales - Wikipedia

"Gerald était un étudiant passionné et observateur de l'histoire naturelle, mais la valeur de ses observations est amoindrie par la crédulité et l'incapacité de distinguer le fait de la légende."

Oui, bon, ça s'appelle être un moine du XIIe siècle.

"Sa description de la vie sauvage irlandaise a fait l'objet de beaucoup de critiques pour ses inexactitudes et ses plongées dans la fiction."

Par contre quand le moine Giraud dit que les rois païens irlandais ont tous violé des chevaux pour être couronnés, c'est une source fiable et pas du tout partisane. Peut-être un petit peu fantaisiste, mais très très fiable :man_shrugging:t2: c'est une source, et il n'y a pas de source qui dit que les rois païens irlandais ne violaient pas des chevaux, donc c'est la Vérité :pray: qu'est-ce qui aurait bien pu pousser un moine cinglé à mentir sur les mœurs des païens qu'ils exterminaient, en parlant de traditions censées avoir disparues plusieurs siècles avant sa naissance ?

1 J'aime