L'opprobre d'accaparement : un curieux sport centriste et conservateur pour décourager les politiciens d'évoquer les crimes de l'islam

Cas d'école :

image

En fait, le but des centristes et des conservateurs c'est de punir tout homme politique qui parle d'un attentat terroriste musulman. À chaque fois qu'ils commémorent un attentat terroriste, ils se font défoncer et on appelle à mi-mot à mettre leur tête sur une pique ou à les exécuter pour haute trahison. Je remarque. C'est sportif pour les politiciens de parler de ces sujets quand ils se font systématiquement incendier par l'ensemble des centristes et des conservateurs quand il ne s'agit pas de leurs poulains.

Je me souviendrai toujours de comment Marlène Schiappa s'est fait incendier par tous les CM du RN quand elle a osé parler d'expulser les étrangers responsables de violences contre les femmes. Ils étaient tous unis pour l'insulter et la traiter de haineuse sur le ton de la blague (qui ne passe pas du tout pour une blague) ou bien de lui dire qu'elle était une merde parce qu'elle n'allait rien faire blabla. Du coup, à chaque fois qu'un politicien fait un pas vers ce qu'ils prétendent défendre, il se fait incendier et démolir. L'exact contraire du lobbying. Je m'en tiens aux faits : quand on attaque systématiquement tout politicien qui annonce son intention de défendre ce qu'on prétend être notre cause, c'est qu'on a la cause inverse.

Quand on ne défend une cause que si elle est remplie par un politicien précis, et qu'on attaque les autres politiciens quand ils s'en saisissent, c'est qu'on n'en a rien à foutre de cette cause, et qu'on l'utilise simplement comme un levier d'opinion et un moyen pour faire monter le politicien qu'on défend. On défend alors un politicien en se servant de causes, on ne défend pas ces causes.

10 J'aime

Très bon billet ! C'est effectivement une preuve de non sincérité. Les RN, LR et "centriste anti système" savent qu'un politique déjà en place qui réalise ce que le peuple souhaite leurs retirent leurs potentielles places pour y être. A l'inverse dans une certaine gauche à l'ancienne j'avais entendu Ruffin dire en vidéo "quand on a une cause il faut être content qu'elle soit reprise et porter par n'importe quel politique au pouvoir et pas vouloir la garder pour soi alors qu'elle peut être prise en compte" a propos de son intérêt pour les maltraitances dans les hôpitaux psychiatriques, dont Barbarat Pompili s'était saisi, car ils sont du même département à Amiens, elle avait grâce à son interpellation, visité l'hôpital qu'il avait signalé dans leur circonscription. Pendant ce temps le RN critique Schiappa pour ses désirs d'expulsion, on voit qui a un minima d'honneur et qui n'en a pas, même s'il n'est pas de notre bord.

7 J'aime