Politique de terrain : l'œuf sur la tête d'Eric Zemmour

Les œufs, la farine, les crachats, les gifles, c'est sans doute ça que les populistes appellent la politique de terrain, tellement mieux et plus noble que les idées politiques :thinking:

Eric Zemmour avait soutenu que notre président avait mérité sa gifle et qu'il était giflé parce qu'il se montrait indigne de la fonction présidentielle.

En suivant son raisonnement, il se prend donc un œuf sur la tête parce qu'il est indigne d'être candidat.

Les œufs, la farine, les crachats, les gifles, c'est sans doute ça que les populistes appellent la politique de terrain

Sans oublier l'Eurodance des années 1990 !